voyager autrement

Voyager autrement avec le regard des Greeters

Les fêtes de fin d’année vous donnent envie de rêver devant la créativité des grandes villes qui savent attirer le tourisme mondial. C’est tout à fait légitime de faire ce choix mais malheureusement vous ne serez pas les seuls. On retrouve Londres et Paris dans le top 10 du classement des villes les plus visitées au monde en 2014 par les visiteurs internationaux, selon le MasterCard Global Cities Index :

  1. Londres : 18,7 millions
  2. Bangkok : 16,5 millions
  3. Paris : 15,6 millions

L’initiative des Greeters saura vous séduire pour voyager autrement en sortant des sentiers battus. Allez vivre une expérience urbaine plus authentique, sans être noyé dans la masse des touristes qui prévoient bien trop souvent les mêmes parcours.

voyager autrement

Qui sont-ils ?

L’initiative est née en 1992 à New-York en réponse à l’image trop peu chaleureuse que pouvait avoir la Grande Pomme. Pour faire découvrir la ville autrement aux touristes, Lynn Brooks a souhaité transmettre sa vision de ce qu’elle aimait de New-York, comme elle l’aurait fait pour des amis. Elle apportait une nouvelle dimension à l’hospitalité, qui est un fondement du tourisme, en participant à l’expérience qu’allaient vivre les touristes. C’est par la transmission de son expérience personnelle de la ville, autour de sa culture, de son cercle social, de l’environnement qu’elle a transmis ces valeurs à des touristes qui ont apprécié la démarche.

De cette initiative est né le mouvement des Greeters qui s’est propager à travers le monde et est reconnu aujourd’hui comme une alternative pour découvrir des villes autrement. Les Greeters ont construit un réseau global labellisé pour transmettre les valeurs d’un tourisme participatif, durable et social.

Lien entre touristes et habitants

Les touristes sont désormais éduqués et informés sur ce qui se cachent derrière les destinations qu’ils décident de découvrir. Grâce à la qualité de la communication sur internet, les acteurs institutionnels ou privés du tourisme savent séduire un public plus exigeant. Mais en complément de cette mine d’informations, les associations comme les Greeters ont su répondre à une demande d’authenticité en permettant la rencontre entre les touristes et les habitants qui s’engagent de manière bénévole. Le temps d’une ballade/rencontre, les liens se créent, les touristes posent un regard différent sur un quartier, un terroir. Une manière simple et ludique de voyager autrement.

Ainsi, Marie-Pierre accueille les touristes (de 1 à 6 maximum) et les guide dans les rues de Reims sur les traces des « Musardises », parcours découverte créés par cette passionnée d’histoire et de patrimoine. D’autres seront emballés pour découvrir Marseille et sa scène artistique du street-art avec Pa Blö.

Les témoignages des touristes participants sont nombreux et ils sont unanimes sur l’expérience humaine qui est vécue, qui permettra de faire partager un coup d’oeil ou de coeur, des anecdotes ou des métiers liés à un territoire.

Visiter un territoire et voyager autrement

Les grands axes des villes tentaculaires comme Sao Paolo vous offrent un spectacle surprenant et démesuré. Est-ce là le quotidien du citadin que vous vous attendiez à vivre ? Si tel est le cas, vous arriverez vite à saturation comme bon nombre d’entre nous, en quelques heures, voir quelques jours pour les plus résistants. Le quotidien de la vie rural ne se limite pas non plus au bol d’air frais vivifiant… La valeur ajoutée de ces cadres de vie va bien au-delà. Les rencontres de communautés, les histoires insolites, les passions qui s’entrecroisent, les énigmatiques rues secrètes, les projets de développement de territoires… Voici des exemples qui alimentent la recherche d’authenticité et qui permet de voyager autrement en réponse pertinente au tourisme de masse. L’industrie du tourisme s’accorde à réfléchir de manière constructive sur l’intégration de ces initiatives pour promouvoir la participation des habitants et en pour reconnaitre les valeurs qui s’en dégagent comme le prouvent ces références :

  • Fleur Pellerin, Secrétaire d’Etat au Tourisme, montre l’exemple en devenant « Greeter d’un Jour » – France Greeters
  • Le tourisme en ville : participation et échange, qui remet l’habitant au coeur du développement – Atout France

Maintenant que la locomotive est lancée et que ces perspectives de tourisme adaptées à une demande toujours plus grande sont reconnues, nous avons hâte de savoir quels sont vos secrets pour faire découvrir votre quartier à vos amis d’une autre région, votre ville à vos petit-enfants, ou encore la richesse de votre pays à votre collaborateur venant du Brésil.

Commencez par partager ici vos secrets les mieux gardés et diffusez-les à votre communauté entière via Hostelp sur notre page Facebook ou Twitter.

Crédit photo : Sworg

Nicolas

Les rencontres et le partage font du voyage des expériences authentiques et uniques. Pour ça, je vous propose des sources d'inspiration qui vont permettre de les préparer. J'attends votre contribution. A vos commentaires ! Meet, share and smile ;-)

10 réponses à “Voyager autrement avec le regard des Greeters

  1. Bonsoir, merci pour l’article à propos de « Voyager autrement avec le regard des Greeters ». Donc j’aime, je partage sur ma page Facebook et je tweet sur mon compte twitter de même, pour que tous mes amis peuvent le voir. Encore pour la deuxième fois merci.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et le partage. J’espère que les prochains articles vous apporteront pleins de bonnes astuces pour voyager malin.

    2. Bonjour, une belle ouverture sur le monde qui nous entoure ces nouvelles visions. Qu’en pensez-vous? La Thaïlande regorge de trésors qu’on aimerait découvrir. Un développement à prévoir pour Hostelp… ;-)

    1. Bonjour Mathilde,
      Merci pour le partage de l’article sur ScoopIt, et le soutien que vous montrez à cette forme de tourisme qui appuie le pouvoir d’agir des habitants.

    1. Bonjour Magali,
      Merci pour votre message. Avez-vous essayer de contacter des Greeters français pour avoir l’info. De mon côté, je n’ai pas de contact pour Bangkok. Mais si vous parvenez à l’obtenir, ça nous intéresse ;-)
      A bientôt.
      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *