Spécialité bretonne ? Un vrai breton en connaît au moins 7

Une spécialité bretonne délicieuse (et beurrée à souhait) ? Un kouign-amann fondant, un far breton moelleux, des galettes sucrées ou salées… ça vous dit quelque chose ? Vous aimez la cuisine bretonne ? Ou pas encore ? Vous allez saliver ! Voici le top 7 des meilleures spécialités bretonnes.

Le kouign-amann : plus c’est gras, meilleur c’est


Le Kouign « gâteau » et amann « beurre » en breton, qui a été inventé dans la ville de Douarnenez dans le Finistère. Ce fameux dessert est un délice, mais il est très calorique.

On mélange le beurre et le sucre dans de la pâte à pain, et on la plie et replie comme pour faire un feuilletage.

Le mélange à l’intérieur de la pâte à pain fond, et caramélise le tout, qui rend ce dessert  fondant à l’intérieur et croustillant à l’extérieur.

Si vous voulez la recette de cette spécialité bretonne la voici sur le site de la Cuisine de Bernard

Les niniches de Quiberon : des sucettes au beurre salé


Ce sont des sucettes allongées et multicolores qui existent depuis 1946 grâce à la Maison d’Armorine. Au début, on savourait la sucette de caramel au beurre salé, puis sont arrivés par la suite 49 autres parfums très variés : au caramel mélangé d’amandes ou de noisettes, ou aux fruits. La pâte est faite à la main par les confiseurs ce qui rend chaque sucette unique.

Le far breton : l’incontournable dessert des spécialités bretonnes

spécialité bretonne far breton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous n’êtes pas obligé de le manger avec des pruneaux. La texture de ce dessert typiquement breton ressemble un peu à un flan mais en plus compact et collant. Voici la meilleure recette de far breton pour vous mettre aux fourneaux.

Les crêpes ou galettes au sarrasin : attention à ne pas confondre

spécialité bretonne galettes bretonnes

Une petite bataille sémantique se joue en Bretagne. (Un peu comme celle de la chocolatine et du pain au chocolat)  En Basse-Bretagne qu’elle soit sucrée ou salée on les appelle toujours les crêpes. En Haute-Bretagne une crêpe salée bien épaisse serait une galette, et on utilise la pâte fine pour les  crêpes au dessert.

En Basse-Bretagne, la crêpe de blé noir est fine et croustillante et faite d’un mélange de farine de de froment, de blé noir, de lait et d’oeufs.

En Haute-Bretagne, la galette est au sarrasin uniquement. Elle est épaisse, moelleuse et on ne la cuit que d’un côté.

Il y a aussi une distinction entre l’Est et l’Ouest : on mange des Galettes à l’ Est, et des crêpes à l’ Ouest.

Quelle que soit l’appellation, l’important c’est de se régaler n’est-ce pas ?

Les Galettes de Pont-Aven : les vrai biscuits bretons

spécialité bretonne de Pont-Aven

Une spécialité bretonne de la jolie ville de Pont-Aven que je vous invite vivement à visiter. 🙂

Ces galettes bretonnes sont fabriquées depuis le XVII ème siècle par les boulangers locaux puis par des biscuitiers dès 1890. Ce savoir-faire est transmis entre de nombreuses générations.

Il en existe deux catégories: les fines et croustillantes ; et les épaisses et  fondantes, qui sont un mélange de farine de froment, de sucre, de beurre, et d’œufs.

Une recette originale : le tiramisu aux galettes de Pont-Aven. Hmm !

L’andouille de Guéméné : pour les amateurs de charcuterie

Des andouilles en France on en mange partout mais celles de Bretagne sont imbattables. Les cercles fins si particuliers de cette andouille, qui rappellent les cernes d’un tronc d’arbre, sont en fait des chaudins de porc (boyaux) enfilés les uns dans les autres à la main. L’andouille est ensuite traditionnellement enduite d’un mélange de poivre noir et blanc, puis fumée au bois de Hêtre.

Un petit verre de Chouchen pour digérer tout ca? Spécialité bretonne aussi !

On la surnomme aussi Hydromel breton, c’est une très vieille boisson héritée des celtes. Autrefois on le mélangeait parfois avec un peu de venin d’abeille fermenté, qui faisait perdre totalement l’équilibre à ses buveurs et leur donnait de terribles maux de tête.

Aujourd’hui c’est un mélange de miel, d’eau et de fruits fermentés :  le moût de pomme le plus souvent. Ce moût accélère la fermentation de l’alcool. Le chouchen est environ a 13°.

Vous pouvez trouver sur 1001cocktails.com une recette de chouchen que vous pouvez améliorer en ajoutant des épices (cannelle, vanille…)

Accompagné d’une bonne crêpe ou galette (comme vous voulez) ça doit être sacrément bon ! Dites moi ce que vous en pensez après avoir essayé. 🙂

 

Alors, vous avez faim maintenant ? En tant que vrai breton, connaissiez vous toutes ces recettes ? Maintenant que vous êtes (presque) un expert de la gastronomie bretonne, pourquoi ne pas faire voyager le Kouign-amann (ou autre) dans toute la France et même dans le monde ?

Ce n’était que des révisions de spécialité bretonne, je vous invite à faire ce test culinaire  que seuls les vrais bretons de Bretagne réussiront. 😉

Et vous, quelles sont vos spécialités bretonnes préférées? Vous en connaissez d’autres ?  Dites-nous tout dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string K3Uauo to the field below: