Coup2CoeurStartup

Art Africain à Paris : ne passez pas à côté de Little Africa

Ma rencontre récente avec Jacqueline lors d’une de ses visites organisées à Paris m’a donné envie de lui donner la parole pour voir ce qui se cachent derrière l’art africain. Pour cela, vous vous imaginiez déjà sur un vol en direction de l’Afrique. Commençons par voyager à quelques pas de chez vous, grâce au regard expert de Jacqueline. Elle livre les secrets de son aventure entrepreneuriale qui vous donne accès à un voyage culturel vers l’Afrique. Merci Jacqueline.

Qui-êtes vous et que faites-vous ?

Bonjour Hostelp, bonjour à tous !

Je m’appelle Jacqueline NGO MPII, je suis guide touristique et entrepreneur dans le tourisme. J’ai créé Little Africa fin 2014, sous l’emblème du masque africain, un guide de voyage de l’Afrique hors frontières. Il ne s’agit pas de celle du continent  mais de celle qui vit à travers le monde de par ses descendants, ses ressortissants, sa diaspora, le rayonnement de sa culture, ses artistes.

Passionnée de tourisme et ayant 7 ans expérience dans ce secteur, j’ai toujours voulu combiner mes deux passions : l’Afrique et le voyage. Cependant, la condition sinequanone si je me lançais en tant qu’entrepreneur était d’apporter une vraie valeur ajoutée à la destination Afrique. Se positionner sur une niche de marché. Je suis donc partie sur ce créneau qu’est l’Afrique diasporique.

Home page Little Africa

A quels besoins répondez-vous avec votre service / produit ?

L’évasion !

Le but recherché est de donner au voyageur qui a déjà visité à plusieurs reprises Paris, l’occasion de la redécouvrir sous un nouvel angle, celui de la diversité. Bientôt, des visites guidées seront proposées aux internautes : le « Paris’TribaArt Visit » par exemple. Je conçois Little Africa comme un avant-goût de l’Afrique mais depuis Paris. Paris nous sert l’Afrique en miniature sur un plateau, et notamment autour de l’art africain. On retrouve cette présence via beaucoup d ‘événements musicaux, artistiques, culturels, ses restaurants africains et sa population…Une première étape vers le voyage à saisir donc.

Comment vous est venu l’idée sur l’art africain ?

En fait initialement je voulais créer une agence de voyages (TIYINA). Mon but était de proposer des forfaits de voyages de la destination Afrique mais depuis la France. J’ai créé des circuits autour des ports négriers français, point de départ des navigateurs et aventuriers vers les côtes africaines, mais aussi une escapade Little Africa à Paris, où des voyageurs auraient l’occasion de visiter Paris sous l’angle de l’Afrique avec des visites de musées sous couvert de découverte de l’art africain, des découvertes de quartiers, et d’évasion culinaire. Malheureusement, je n’ai pas pu obtenir les financements nécessaires pour monter mon agence de voyages (100k€).

J’avais pourtant abattu un travail colossal de création de produits touristiques et de recherches. Un ami proche me dit alors, « fais quand même quelque chose, crée ton blog ». Cela m’a donné la force de revoir mon produit mais sous un angle plus petit. J’ai lancé le site internet tout de suite et mis sur la toile le fruit de mon travail. C’était en novembre 2014.

Quelle est votre ambition pour les futures années ?

Mon concept est bien avancé sur la ville de Paris. J’ai désormais un rythme. J’aimerai pouvoir mettre d’autres villes en avant les prochaines années de manière aussi approfondie. Les visites guidées autour de l’art tribal africain seront menées par moi pour le moment, mais j’imagine bien d’autres visites avec d’autres « Little guide » comme moi.

Et puis, j’espère avoir d’autres contributeurs aussi passionnés que moi.

Pour le reste des ambitions, vous êtes invités à me suivre pour le découvrir ;)

Faites nous vibrer avec un élément marquant que vous avez vécu depuis le lancement.

Je dois dire que l’élément marquant depuis le lancement a été lorsque le Musée du Quai Branly m’a cité sur twitter « Découverte blog du jour : Little Africa », it’s made my day !

Le musée suit régulièrement mes publications et ça donne du sens à mon travail.

masque africain

Quels sont les retours que font vos clients ?

Je reçois des témoignages de personnes qui redécouvrent les villes dont je parle, ou encore envisagent de créer leur propre circuit s’appuyant sur les adresses que je poste.

Les visites guidées autour de l’art tribal africain ne sont pas encore commercialisées. Je n’ai donc pas de clients pour le moment. Le lancement est prévu début mai. Je vous en reparlerai à ce moment là !

Comment peut-on vous contacter pour bénéficier de votre service ?

Via le site Internet Little Africa et l’adresse mail : contact@littleafrica.fr.

La réservation des visites guidées sur l’art tribal africain sera disponible à la rubrique « Services ».

Retrouvez moi également sur Facebook, Twitter ou Instagram.

Le mot de la fin

« Celui qui a voyagé a beaucoup appris, plus qu’il ne saurait en dire ». (Livre Ecclésiastique). J’espère avoir la chance de transmettre ne serait-ce que 1% de tout ce que j’ai pu apprendre au gré de mes rencontres, de mes voyages et de mes découvertes.

Faites tomber les masques et laisser vos commentaires pour me rejoindre ici, en attendant de se rencontrer en Afrique Parisienne.

Crédit Photo : Quai Branly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *